Retour accueil

Vous êtes actuellement : ASH   / RASED  


fontsizeup fontsizedown {id_article} impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

« Un parmi les autres » : salle comble pour la projection organisée par l’AREN 72

dimanche 15 janvier 2012

200 personnes ont assisté à cette soirée en résonance avec une inquiétude grandissante pour l’avenir de l’aide spécialisée.

Salle comble pour cet événement organisé par l'AREN72 (une centaine de spectateurs n'ont pas pu entrer), qui a réussi son pari et pense le renouveler dans d'autres lieux du département.

Le film, réalisé par Pierre de Nicolas, produit par la FNAREN, a été tourné dans le Tarn et Garonne et donne à voir le travail des RASED et plus particulièrement celui des rééducateurs. On y suit plusieurs collègues dans des situations d'aide rééducative  avec des élèves. Ces séances sont commentées par des professionnels, chercheurs (B. CYRULNIK, A. GUY, Alain BOUREGBA, Serge TISSERON, .....) qui proposent une analyse  théorique de ce travail. Ce documentaire donne des clés pour comprendre les enjeux de la rééducation, et montre l'importance du travail en équipe entre les professionnels du réseau, avec les enseignants et les familles.

On y évoque les missions des rééducateurs à la fois à travers des aides rééducatives individuelles (situations où l'enfant peut par exemple travailler la confiance en soi pour pouvoir mieux investir les apprentissages scolaires) et des actions de prévention (exemple d'un atelier carton). Chacun a pu concrètement  découvrir le contenu d'une partie du travail des rééducateurs et en apprécier les effets auprès des élèves

Patrick Vignau (IEN pilote du RASED filmé) a donné une image peu habituelle de la manière dont un cadre administratif peut se positionner vis-à-vis du travail des enseignants spécialisés. Son analyse, qui montre une grande connaissance de la difficulté scolaire, empreint d'un humanisme respectueux, est apparu bien éloigné des discours normés et formatés auxquels les enseignants sont aujourd'hui souvent soumis, à grand renfort de Power Point et de tableaux à remplir, de cases à cocher...

Dans le débat qui a suivi la projection, chacun a pu trouver personnellement et professionnellement matière à réflexion. Des enseignants présents ont pu poser leurs questions et leurs remarques sur l'entrée et la sortie de séance rééducative : Que dire à l'enfant ? Comment l'accueillir ?  
Des professionnels de la petite enfance présents dans la salle ont également confronté leur regard avec celui des rééducateurs.

Les interventions des  universitaires invités, Stéphane Faës, Nicole Martin  ont permis d'enrichir la réflexion. Ils ont notamment évoqué le fait que l'entrée à l'école, dans les apprentissages, constituent des étapes de rupture, que l'enfant doit accepter, assumer pour passer à l'étape suivante. Pour certains élèves, ces ruptures sont difficiles à dépasser, et nécessitent une aide spécialisée. Le lien créé entre le rééducateur et l'élève peut lui permettre de dépasser le blocage scolaire rencontré.

Si le documentaire  était centré sur l'aspect rééducatif, plusieurs interventions ont souligné l'importance de la complémentarité des trois professions (psychologues de l'Education Nationale, enseignants spécialisés en pédagogie, rééducatrices) et la nécessité de l'existence de ces trois pôles dans les RASED qui permet une approche pluridisciplinaire de la difficulté.

A l'heure où l'existence même des RASED est très menacée par les restrictions budgétaires, ce documentaire est un beau témoignage sur ce que peut apporter l'aide spécialisée à un enfant dans la construction de ses apprentissages et de son devenir élève . Il permet aussi de prendre toute la mesure de ce que représente l'éventualité de la perte de ces aides à l'école. Il génère un sentiment de révolte par rapport au mépris de l'administration, qui au nom d 'une logique uniquement comptable, injuste et implacable, privent les élèves les plus fragiles qui subiront les premiers les effets destructeurs de ces restrictions. De manière générale, c'est l'ensemble des élèves qui sera affecté, ainsi que les conditions de travail dans les écoles.

C'est tous ensemble qu'il nous faut nous mobiliser pour la défense de tous les postes menacés, classes, RASED, postes spécifiques.

Nous annoncerons sur notre site et dans nos publications les dates et lieux des prochaines projections dès qu'ils seront connus (au Mans et dans le département) .
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

ADRESSE : SNUipp-FSU 72, 29 Place d’Alger 72000, Le Mans Tel : 02 43 77 12 26 Fax : 02 43 23 33 73 Email : snuipp72