Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carriere   / Mouvement départemental   / 2nd phase  


impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Pourquoi avons-nous préféré repousser la CAPD ?

vendredi 22 juin 2012

Depuis plus de 10 jours, nous demandons au DASEN, qu’il respecte ses engagements en terminer les services des TS et PES (correction d’erreurs ...) avant la seconde phase, afin de publier une liste de postes à jours et de nommer les collègues sur des postes ou des fractions de postes existants.

Nous lui avons demandé de repousser les échéances de quelques jours ... Nous n’avions toujours pas les réponses attendues ce mercredi.

Apprenant, de plus, dans l’après-midi qu’il serait retenu au ministère et sachant l’impossibilité dans laquelle se trouve l’IEN adjoint de prendre une décision en pareille situation, nous avons préféré ne pas siéger ! Et cela d’autant plus que les autres documents (passage à la hors-classe, l’intégration dans le corps des PE, les INEAT-EXEAT) nous ont été transmis que le mardi dans le journée au lieu d’une semaine à l’avance comme cela est normalement prévu par le règlement (et certains étaient erronés !)

Depuis le début juin, et plus encore que les autres années, la seconde phase du mouvement s’est mal engagée. Malgré, nos différentes alertes, l’administration a persisté dans sa volonté de ne pas bouleverser le calendrier et ce malgré tous les problèmes qui se sont posés au fur et à mesure.


Voici la liste succinte des problèmes sur lesquels nous avons tenté d’alerter l’administration :

  • Postes de TS, les réclamations de collègues se sont révélées être à la marge compte tenu du nombre de postes créés (moins de 10% à notre connaissance) pour autant, il nous apparaît essentiel d’y apporter une suite favorable.
    Les engagements pris par le DASEN, à savoir « respecter autant que possible la continuité du service » d’une part, « nommer au moins sur 50% de maternelle » les personnes qui obtiennent un poste en maternelle d’autre part, doivent être honorés de manière à ce qu’aucune personne ne soit lésée. Et c’est justement parce que les demandes de modifications sont peu nombreuses qu’elle peuvent obtenir une suite favorable sans pour autant déboucher sur un bouleversement complet des affectations. Pour chacune des demandes qui a transité par le SNUipp-FSU, nous nous sommes efforcés de les transmettre à l’administration en proposant des solutions qui pouvaient satisfaire tout le monde. L’administration n’a pas souhaité les prendre en compte à ce jour, c’est de notre point de vue inacceptable.
  • Poste PES : de nombreuses erreurs ont été constatées dans cette liste. Certains mi-temps sont également couverts par les postes TS ou par les postes publiés en deuxième phase.
  • Dans la liste des postes publiés en deuxième phase, nous avons constaté de nombreuses erreurs et notamment des postes absents qui auraient pu intéresser les collègues (décharges de direction, décharges syndicales, mi-temps PEME libérés, congés formation...)

L’administration a refusé de différer le calendrier pour prendre le temps de tout remettre à plat avant la phase de voeux.
Elle a refusé d’inclure les modifications avant l’affectation des personnels (nous aurions pu au moins intégrer les différents postes manquants afin d’y nommer des personnes dans le cadre des voeux zones et éviter de nommer des personnes sur des postes qui nous le savons n’existent pas !).

La logique du DASEN consiste à nommer le plus rapidement possible le maximum de personnes et procéder ensuite à des annulations, modifications, à étudier les demandes d’échanges de service !

C’est contraire à la logique que nous défendons qui consiste à affecter l’ensemble des personnels sur des règles transparentes et connues de tous !

La délégation du SNUipp-FSU a décidé d’aller malgré tout siéger mardi prochain afin de recueillir toutes les informations nécessaires sur les affectations, de les communiquer à l’ensemble de la profession et d’essayer de peser au maximum pour régler les situations qui posent problème en exigeant un traitement équitable et transparent.
A l’issue de cette CAPD, comme à l’accoutumée, nous rendrons compte aux collègues des affectations et établirons un compte-rendu exhaustif de la commission.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

NOUVELLE ADRESSE : SNUipp-FSU 72, 29 Place d’Alger 72000, Le Mans Tel : 02 43 77 12 26 Fax : 02 43 23 33 73 Email : snuipp72