Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carriere   / Archives CAPD   / CAPD 2013/2014  


impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

CAPD du 3 juillet 2014 : le compte-rendu du SNUipp-FSU 72

vendredi 4 juillet 2014

Le 3 juillet se tenait la dernière CAPD de l’année : mouvement phase 2, passage à la Hors Classe, Ineat-exeat.

Etaient présent-es :
Pour l’administration : le DASEN, le SG, l’IEN adjt, les IEN Le Mans Ouest, La Flèche et ASH - 3 personnes pour les services.

Pour la délégation du personnel  :

  • 3 représentantes du SE-UNSA
  • et Véronique Chaperon, Catherine Le Gall, Florence Lahaye, Sylvie Quesne, Pierrick Samson, Emma Véron pour le SNUipp-FSU.

Le SNUipp-FSU a lu une déclaration préalable : cliquer ici.
Le DASEN reconnaît que les conditions de travail dans les services sont difficiles, ce qui génèrent des tensions entre l’administration et les enseignant-es. La responsable de la DIPER précise qu’elle regrette de ne pas pouvoir répondre à tous les appels et demandes, mais elle est obligée de le faire faute de quoi le travail n’avance pas. Elle émet le souhait avec les délégué-es du personnel qu’une réflexion soit engagée sur la manière de constituer les postes des titulaires secteurs, d’attribuer les fractions de postes... en amont de la période du mouvement.

Passage à la HC :

63 collègues obtiennent le passage à la HC. Nous ne publions pas leurs noms sur ce site, par respect des règles de confidentialité dans la mesure où il s’agit d’un site public. Les collègues qui le souhaitent peuvent nous contacter à la section (02 43 77 12 26). La liste en PDF a été adressée ce soir à nos syndiqué-es et dans les écoles.

Intégration des instituteurs-trices dans le corps des Professeurs des Ecoles :
2 collègues voient leur demande satisfaite sur 8 ! L’injustice et le scandale perdurent, on continue à chipoter pour des économies de bouts de chandelles au détriment des carrières des personnels.

Mouvement
Les chiffres : 173 participant-es dont 57 PES pour 190 postes proposés (110 pleins - 70 fractionnés)
L’IEN adjoint précise que la vigilance a été de mise pour l’attribution des postes relevant de l’ASH (de manière à ce qu’aucun-e débutant-e ne soit nommé-e). Il en est de même pour ceux de l’Education Prioritaire sauf si la personne a explicitement demandé un de ces postes dans ses voeux. Cela correspondait à notre demande mais pour autant, de nombreux-ses débutant-es sont nommé-es sur des postes de remplacement. De fait ils et elles ne connaîtront que tardivement leur affectation et risquent à nouveau de se voir proposer l’éducation prioritaire ou l’ASH. La vigilance s’imposera donc à la rentrée. La responsable de la DIPER précise qu’elle s’efforcera de nommer ces personnes sur des congés parentaux ou des remplacements longs pour les premières semaines.

Le Dasen se félicite du travail mené en amont pour l’information des stagiaires qui s’est révélé fructueux car un certain nombre sont nommé-es sur leurs voeux et non dans le cadre des voeux zone. On peut aussi penser, en toute modestie, que le SNUipp-FSU qui a organisé plusieurs réunions au sein de l’ESPE pour informer les jeunes collègues a contribué lui aussi à ce que ce mouvement se passe pour eux en connaissance de cause !!!

9 personnes n’ont pas été affectées car il ne reste que des postes en ASH ou en Education Prioritaire :

  • 7 en ASH
  • 1 fractionné en ASH
  • 0,60 fract en Segpa (A. Camus, Vauguyon et les 6 h au collège Bercé)
  • 1,65 poste fractionné en éducation prioritaire

soit 10,25 postes.

Le DASEN interroge la CAPD pour savoir quelles solutions sont envisageables ?

La responsable de la DIPER, propose de positionner les stagiaires sur des supports de remplaçant-es et contacter les titulaires-remplaçant-es pour occuper les postes ASH sur la base du volontariat.
L’IEN adjoint estime qu’il sera difficile de trouver les volontaires et qu’il faut envisager des nominations d’office.

Le SNUipp-FSU demande alors quels seront les critères pour nommer d’office des brigades ou des Zil ? Est -ce que cela se fera sur des critères géographiques ? Il n’est pas juste que celles et ceux qui jouent le jeu et acceptent tous les types de nominations dont l’ASH soient toujours sollicité-es.
C’est du moins ainsi que bon nombre de remplaçant-es le ressentent déjà.
Le Dasen valide le principe du volontariat dans un premier temps, puis l’affectation d’office sur critère géographique.

Le SNUipp-FSU demande alors si les ISSR pourront être versées quand même, à titre exceptionnel, dans le cas d’affectation à l’année afin de « compenser » la nomination d’office. Cette proposition est retenue.
Afin que cela soit possible techniquement, l’administration s’engage alors à ce que les nominations soient postérieures à la rentrée, de manière à ne pas priver les collègues du versement de leur indemnité.

La délégation du personnel, la responsable de la DIPER et le DASEN souhaitent retravailler conjointement sur les règles du mouvement dès que possible car certains aspects restent ambigus dans la rédaction.

Appel à candidatures
Plusieurs postes ont été pourvus dans ce cadre suite à la demande de « prêt de postes » formulée par le SNUipp-FSU lors de la première phase :

  • Directions de Molière Le Mans (école d’application), Marie Curie (Mat Allonnes), Jules Ferry (Mat Allonnes), Louis Pergaud (Mat Le Mans).
  • ASH : Clis D Bonnétable. Clis Ted Marceau. Décharge direction de l’IME de Parigné. Segpa Vauguyon Le Mans et Collège Anjou Sablé.
  • RASED : Psychologue Allonnes - Référent Mamers - Maîtres E La Chartre et Garnier Pagès.
  • Conseiller Pédagogique Langue Vivante et CPLV+maison de l’Europe.

Des postes restent cependant vacants :

  • 2 Clis : Coulaines G Braque et Mamers P Fort.
  • 2 postes en IME : St Cosme en Vairais, Thorigné sur Dué.
  • 1 Poste psychologue au Lude.
  • Cas particulier : poste E de Conlie. Ce poste se trouve libéré suite à l’affectation d’une collègue sur le poste E de G.Pagès. La délégation du personnel demande qu’un nouvel appel à candidature soit fait car tout le monde n’a pas eu l’information que ce poste pourrait se libérer. Le Dasen accepte cette demande et va effectuer une relance pour l’obtention de ce poste à TP. Le SNUipp-FSU propose que cet appel à candidature ne s’adresse qu’aux enseignant-es option E qui ne sont pas sur des postes E, mais sur des classes, conformément à ce qui avait été évoqué lors de la phase 1. Le Dasen valide cette proposition.

Deux nouveaux appels à candidature seront donc faits : psychologue au Lude (dans le département et le département limitrophe) et maître E à Conlie. Nous encourageons toutes personnes concernées à se faire connaître auprès de l’administration.

Demandes de participation à titre exceptionnel :
Plusieurs demandes sont parvenues en amont du mouvement et ont été acceptées. 3 demandes adressées très tardivement, ont un motif lié au climat et à l’entente entre collègues. Le DASEN ne souhaite pas y donner suite pour deux d’entre elles. Pour la troisième, l’acceptation est conditionnée à un avis médical. Le SNUipp conteste ce traitement différent entre les trois situations ! Le Dasen « entend » notre argument mais ne revient pas pour autant sur sa décision !

SEGPA :

L’administration annonce que moins d’élèves que prévus sont inscrit-es au collège de Bercé. Le Dasen décide donc de « geler » un des 5 postes de PE !!!! 6 heures de PE seront mises à disposition de la SEGPA. Il restera donc 4 postes plein + 6 heures.
Les délégué-es du personnel du SNUipp-FSU sont intervenu-es pour dénoncer le fait que cette situation n’ait pas été évoquée lors du CTSD second degré du 30 juin ! Comment expliquer cette baisse soudaine des effectifs ? On nous répond que les informations ne parviennent qu’au jour le jour. Qui va effectuer ces 6 heures ?

Le SNUipp-FSU demande qu’un groupe de travail soit mis en place sur la question des SEGPA afin de réfléchir à la communication faite aux familles entre autre. Le DASEN valide cette demande. Nous précisons que cette réflexion sera complémentaire de la nécessaire concertation à mettre en place autour de l’hypothèse expérimentation d’inclusion" de la SEGPA dans le collège. En effet, lors du CTSD du 30 juin la délégation FSU est intervenue pour rappeler qu’avant toute expérimentation, il était nécessaire de consulter l’ensemble des partenaires (prof de SEGPA, prof de collèges, organisations syndicales...)

Ineat- Exeat :

  • Deux échanges de département à département (avec le 37 et le 92) ont été possibles.

Aucune autre possibilité dans le cadre d’ineat-exeat n’est ouverte pour l’instant. Certains départements n’ayant pas encore traité ce sujet, quelques mouvements pourraient avoir lieu avec cependant une faible probabilité.

L’objectif fixé par le rectorat étant un déficit de - 4 (c’est-à-dire 4 départs de plus que d’entrées), le SNUipp-FSU interroge le Dasen sur les raisons qui l’empêchent de laisser partir au moins 4 personnes (même si personne n’entre).

Le Dasen préfère rester prudent et bien étudier la question. Pour le moment il maintient une balance à 0 et n’autorise aucun départ.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

ADRESSE : SNUipp-FSU 72, 29 Place d’Alger 72000, Le Mans Tel : 02 43 77 12 26 Fax : 02 43 23 33 73 Email : snuipp72