Retour accueil

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Grève du jeudi 13 juin 2019, toutes les infos

lundi 10 juin 2019

Manifestation : 10h, DSDEN (Paixhans)

Assemblée Générale des grévistes : 12h, Maison du Citoyen

PDF - 835.3 ko
Tract Loi Blanquer - Passage CMP 13 juin 2019

Intro

Le SNUipp-FSU, réuni en congrès à Perpignan appelle les personnels des écoles à se mettre en grève et à se mobiliser le jeudi 13 juin, jour de l’ouverture de la commission mixte paritaire qui examine le projet de loi Blanquer pour l’école.

Cette journée nationale de grève et de mobilisations permettra de réaffirmer l’exigence d’abandon de ce projet de loi et la nécessité d’une autre école.

Elle permettra plus largement de refuser l’ensemble de la politique éducative conduite actuellement, notamment les injonctions pédagogiques des évaluations ou de la circulaire de rentrée ou encore la gestion calamiteuse des personnels incarnée à travers les dysfonctionnements du mouvement d’affectation des enseignant.es.

Fin des EPSF : la lutte paye ! On continue !

« Je le constate, il y a eu des malentendus (…) Il faut donc prendre le temps de la réflexion (…) le débat est désormais très ouvert. » Devant les sénateurs, le ministre s’est rangé à leur avis, la création des EPLESF a été retirée du texte de loi. En revanche, le texte de loi a été amendé et réécrit sur plusieurs points qui ne lassent pas d’inquiéter... L’article 1 a été maintenu et renforcé par les sénateurs et sénatrices qui ont retiré la mention aux droits des fonctionnaires. Si, pour le ministre, l’article 1 “ne vise pas à accentuer le devoir de réserve des professeurs”, ces propos sont contredits par l’étude d’impact réalisée par ses services et par la pratique ministérielle qui voit déjà des enseignant∙es sanctionné∙es pour leurs propos. La mobilisation doit continuer pour que cet article ne soit pas retenu. C’est pourquoi le SNUipp-FSU appelle à la grève ce jeudi 13 juin, jour d’ouverture des débats de la commission mixte paritaire qui proposera un nouveau texte.

Circulaire de rentrée : garde à vous !

La circulaire de rentrée publiée au BO ne concerne que l’école primaire et martèle à chaque bout de ligne la priorité mise sur le « lire, écrire, compter ». Elle s’accompagne de nouvelles « recommandations » et indications fortes de pratiques pédagogiques notamment pour l’école maternelle qui fait l’objet de trois nouveaux guides sur le langage, la découverte des nombres et les langues vivantes étrangères. Elle vient confirmer une politique ministérielle à l’œuvre faite, d’injonctions, de guides de bonnes pratiques, d’enseignements resserrés sur des fondamentaux faisant table rase d’un grand nombre de recherches pédagogiques et niant au plus haut point la professionnalité des personnels dans les écoles. Alors bien sûr, la rédaction finale de la circulaire a connu quelques évolutions suite aux remarques faites par le SNUipp-FSU notamment. Ainsi la question de la compréhension en lecture a-t-elle été rajoutées à chaque étape de la scolarité, un chapitre sur « cultiver le plaisir d’être ensemble » a fait son apparition pour laisser une place, peau de chagrin tout de même, à d’autres enseignements. Des gages accordés du bout des lèvres mais qui ne changent rien à la philosophie générale du texte. C’est pourtant d’une toute autre ambition dont l’école a besoin pour faire face aux défis qui sont les siens. Les mobilisations récentes menées par les personnels et les parents l’ont bien montré. Le détail de l’analyse de la circulaire sur snuipp.fr

IL NOUS FAUT AGIR

Le texte final du Sénat est très différent de celui de l’Assemblée. Après son adoption par le Sénat le 21 mai, une commission mixte paritaire regroupant sénateurs et députés va se réunir à partir du 13 juin. Le gouvernement veut un compromis pour appliquer le texte dès la rentrée. Il est probable qu’il sera trouvé. Mais ce sont les enseignant∙s qui auront le dernier mot. Leur mobilisation a déjà fait reculer JM Blanquer sur les EPSF, un point important de la loi. Si elle continuait et se renforçait l’avenir de la loi serait à nouveau compromis. La mobilisation des enseignantes et des enseignants des écoles est donc toujours à l’ordre du jour, notamment le jour de la commission mixte paritaire. C’est pourquoi le SNUipp-FSU appelle à la grève jeudi 13 juin et soutien les mobilisations des enseignant-es du 2nd degré le 17 juin (grève le jour du Bac).

Voici une série de liens pour adresser une lettre aux parents d’élèves, pour se déclarer gréviste, pour s’informer sur l’appel du 13 juin, pour comprendre rapidement les enjeux de la démocratisation scolaire, pour lire des infos sur la loi une fois passée au Sénat...

Modus Operandi pour se déclarer gréviste : LIEN DIRECT

Le 13 juin, j’ai grève : LIEN DIRECT

La Loi Blanquer après son passage au Sénat : LIEN DIRECT

Les enjeux de la démocratisation scolaire : LIEN DIRECT

La loi Blanquer pour les familles : LIEN DIRECT

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

ADRESSE : SNUipp-FSU 72, 29 Place d’Alger 72000, Le Mans Tel : 02 43 77 12 26 Fax : 02 43 23 33 73 Email : snuipp72