Retour accueil

Vous êtes actuellement : Sociétal   / CoronaVirus  


fontsizeup fontsizedown {id_article} impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Je suis cas contact COVID, mon enfant est cas contact COVID, que faire ?

samedi 14 novembre 2020

Le Ministère de la Fonction Publique a publié le 2 novembre une circulaire Questions/ Réponses ( consultable ci-dessous). Si l’agent.e ou son enfant ( de moins de 16 ans) est cas contact, l’Autorisation Spéciale d’Absence sans journée de carence doit être délivrée par son administration.

PDF - 1.7 Mo
Foire aux questions du 2 nov - Ministère de la Fonction Publique
  • Quelle est la situation pour les agents identifiés comme « cas contact à risque » ?

Pendant la durée nécessaire de l’isolement telle que définie par l’Assurance maladie selon le cas de figure (test positif, existence de symptômes ou non, attente du test), la personne identifiée comme « cas contact à risque » est placée en télétravail et à défaut, en autorisation spéciale d’absence .

L’agent.e public doit remettre à son employeur le document transmis par les équipes du « contact tracing »de l’Assurance maladie.

Les employeurs publics doivent veiller à ne pas appliquer de jour de carence aux cas contact à risque.

  • Quelle est la situation des parents devant assurer la garde de leurs enfants en raison de la fermeture de leur crèche, école ou collège, ou encore lorsque l’enfant est identifié.e comme cas contact à risque ?

L’agent.e devant assurer la garde de son enfant en raison de la fermeture de son établissement d’accueil, de la classe ou de la section, ou encore lorsque son enfant est identifié.e par l’Assurance Maladie comme étant cas-contact de personnes infectées est placé.e, lorsque le télétravail n’est pas possible, et, sur présentation d’un justificatif de l’établissement attestant que l’enfant ne peut être accueilli.e ou d’un document de l’assurance maladie attestant que l’enfant est considéré.e comme cas contact à risque, en autorisation spéciale d’absence (ASA).

L’âge limite des enfants pour lesquel.le.s ces autorisations d’absence peuvent être accordées est de 16 ans, aucune limite d’âge n’étant fixée pour les enfants handicapé.e.s.

Ces autorisations spéciales d’absence ne s’imputent pas sur le contingent
d’autorisation spéciale d’absence pour garde d’enfants habituel.

Cette mesure ne peut bénéficier qu’à un des parents à la fois. L’agent.e public remettra à son employeur une attestation sur l’honneur qu’il ou elle est le ou la seul.e des deux parents demandant à bénéficier de la mesure pour les jours concernés.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

ADRESSE : SNUipp-FSU 72, 29 Place d’Alger 72000, Le Mans Tel : 02 43 77 12 26 Fax : 02 43 23 33 73 Email : snuipp72