Retour accueil

Vous êtes actuellement : Sociétal   / Ecole d’ici et d’ailleurs  


impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Le 22 mai en Guyane

samedi 24 mai 2008

Très forte mobilisation à l’appel de l’intersyndicale (SE-UNSA / SGEN-CFDT / STEG-UTG / SUD Education / SNESSNEP-SNUIPP-FSU / SNETAA-EIL / FCPE / UNL / CENT) :

  • 80% de grévistes dans le primaire,
  • 70% dans le second degré.
  • Plus de 1000 personnes dans la rue (600 à Cayenne, 500 à St-Laurent, 50 à Maripasoula...), c’est une première pour la Guyane !

Les maires de l’ouest ont affrété des cars pour amener les enseignants et les parents d’élèves à Cayenne. Même Léon Bertrand, maire UMP de St-Laurent, y est allé de sa contribution !

Les collègues de l’ouest campent depuis mardi devant le rectorat qui a été fermé par mesure de sécurité.

Une délégation a été reçue par le recteur pour présenter les revendictions suivantes :


Pour l’enseignement secondaire :

  • Le rétablissement des 20 postes qui ont été transformés en heures supplémentaires,
  • Le maintien de toutes les structures d’aide et de soutien,
  • Le maintien de toutes les options dans les lycées,
  • Le maintien de tous les BEP.
    Pour l’enseignement primaire :
  • Le maintien de toutes les structures d’aide et de soutien (CLIN, CLAD...),
  • L’accompagnement de la montée démographique par la création d’emplois supplémentaires et de moyens de remplacement.

pour les non titulaires

  • Un plan national de titularisation dans la fonction publique d’Etat, et les moyens de formations de ces personnels sur le temps de service.
    Pour les vies scolaires :
  • Le recrutement d’assistants d’éducation.
    Afin de ne pas créer de confusions, nous avons délibérément occulté toute allusion au mouvement sur les retraites (ce n’est pas ici la première des priorités).
    Après une heure de discussions stériles avec le recteur, fidèle porte parole de Sarkozy, nous avons décidé de le plus le considérer comme un interlocuteur valable et d’arrêter là les négociations.
    Les présidents des Conseils Général et Régional, et la député de la deuxième circoncription sont venus nous apporter leur soutien dans la salle même des négociations. Le recteur, complètement dépassé par les évènements, s’est retiré dans ses quartiers.
    Avec les politiques présents, qui seront rejoints par l’autre députée Mme Tobira et le sénateur Othily, nous avons mis sur pied une cellule de crise et des contatcst ont été pris pour une demande d’audience avec X. Darcos. Un accord de principe nous été annoncé par son directeur de cabinet. Nous avons une nouvelle réunion demain à 8h pour définir précisément le fonctionnement de cette cellule de crise et les revendications à porter devant le ministre.
    Plus tard dans l’après midi, les collègues qui occupent toujours le parking du rectorat ont voté la reconduction de la grève et l’organisation d’une manifestation d’envergure samedi matin.
    Le conseil syndical du SNUipp se réunira samedi après midi pour décider des suites de l’action.
    Jean-Noël Grandvillemin

Pour accéder à un compte-rendu plus complet, rdv sur le site du SNUipp de la Guyane

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

ADRESSE : SNUipp-FSU 72, 29 Place d’Alger 72000, Le Mans Tel : 02 43 77 12 26 Fax : 02 43 23 33 73 Email : snuipp72