Retour accueil

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Courrier à la DASEN - Référent direction, GDDE et demande d’audience

lundi 23 novembre 2020

Ce mercredi 18 novembre 2020, le SNUipp-FSU 72 a écrit à la Directrice Académique pour lui faire part d’une demande d’audience concernant :

  • le référent direction et ses missions,
  • le Groupe Départemental des Directeurs [ET DIRECTRICES !] d’École.

En effet, alors que le ministère rappelle à qui veut le croire (!?!), qu’il continue de garantir la transparence des actions concernant la gestion des personnels [1], les représentant·es élu·es du SNUipp-FSU 72 s’étonnent que seul·es les directrices et directeurs aient reçu un courrier les informant de telles dispositions.

Pourquoi les organisations syndicales représentatives ne sont-elles ni informées ni conviées à participer à des échanges desquels aboutiront des préconisations voire des injonctions concernant les directions d’école et leur fonctionnement ?

La DASEN aurait-elle peur d’être confrontée à une parole n’allant pas seulement dans son sens ?

D’ailleurs, à quel titre ces directeurs et directrices siégeront-elles/ils ? Sur quelle légitimité pourront-elles/ils s’appuyer pour prendre la parole, sinon d’avoir été désigné.e par... la DASEN et les IEN.

Par ailleurs, que « gagneront » celles et ceux qui participeront à ces réunions ? Une promotion éclair ? La possibilité voire l’assurance d’un avis « excellent » ?

Pour toutes ces raisons et pour éviter à la profession de tomber dans le piège « du fait du prince », le SNUipp-FSU 72 appelle les directeurs et directeurs ainsi que les équipes à mesurer les conséquences d’une telle gestion de l’école.

Le principe même de l’indépendance des fonctionnaires y est clairement remis en question. Que se passera-t-il lorsque la hiérarchie fera une proposition/injonction ou décidera de tel ou tel fonctionnement dans les écoles ?

Les directrices et directeurs « sélectionné·es » pourront-elles/ils dire ce qu’elles et ils pensent ? Des comptes-rendus seront-ils produits et diffusés ? Par qui ?

Pour toutes ces raisons, et par souci de transparence, le SNUipp-FSU rappelle que seul·es les élu·es des personnels sont légitimes à porter une parole qui ne soit pas l’expression d’intérêts personnels, et appellent les collègues à refuser de participer à un tel groupe.

PDF - 215.9 ko
Courrier DASEN - Réferents direction, GDDE et demande d’audience
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

ADRESSE : SNUipp-FSU 72, 29 Place d’Alger 72000, Le Mans Tel : 02 43 77 12 26 Fax : 02 43 23 33 73 Email : snuipp72