Retour accueil

Vous êtes actuellement : Section  


fontsizeup fontsizedown {id_article} impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Nos vœux pour 2021

dimanche 3 janvier 2021

Pour l’année qui vient…

2021 sera, n’en doutons pas, meilleure que 2020, si et seulement si…

Si, nous toutes et tous, les réveillé.es (les « rêves ayez » !) nous réussissons à mettre en mouvement toutes celles et tous ceux qui aspirent à une vie meilleure. Une vie faite de progrès et justice écologique et social.e au bénéfice du plus grand nombre. D’abord pour les plus fragiles et les plus pauvres, dont la situation lors de cette année 2020, s’est encore dégradée ; et plus généralement pour l’ensemble des 99%, nous qui trimons et qui faisons de considérables efforts, voire des sacrifices… Sacrifices que les 1% les plus riches, défendu.es par des libéraux « de gauche et de droite », refusent obstinément de faire, et invoquent pour se justifier le prétendu ruissellement des richesses.

Cependant, avec ces politiques ultra-libérales, ce qui ruisselle depuis de trop nombreuses années et qui se déverse maintenant comme un torrent déchaîné, c’est un flot ininterrompu de chômage, de précarité, de casse des services publics, de violences policières et de remise en cause des droits et des libertés individuelles et collectives.

Face à un tel contexte, de nombreuses études démontrent que ce sont d’abord les femmes et leurs filles qui constituent les premières et les principales victimes de ces politiques inégalitaires et violentes, accentuées par la pandémie. Ses conséquences sociales et économiques qui s’abattent d’abord sur elles engendrent des drames et des injustices intolérables.

Or, c’est en popularisant, nos luttes, nos valeurs, nos rêves que nous ferons grandir nos mouvements, nos revendications. Et c’est ainsi que le camp des premier·ères de corvée retrouvera le goût de la victoire et le plaisir d’agir, de lutter et de gagner, ensemble pour le plus grand nombre.

La liberté, l’égalité, l’adelphité [1], la solidarité, l’émancipation et la justice socio-environnementale, tout comme les droits à, un toit, à la Santé, à l’Éducation, à la Culture, mais aussi à un travail et des loisirs, nous les entretenons telles des flammes dans la nuit. Ainsi, et même si c’est parfois âpre, éreintant et presque invisible, nous faisons vivre et grandir le désir et l’espoir d’une tout autre société.

Cette lutte quotidienne, contre l’obscurité et ses idées inégalitaires et individualistes, antiécologiques et antisociales, mais aussi intolérantes à autrui et xénophobes commence là, dans nos rues, dans nos quartiers… Dans nos communes. Car avant toute victoire du mouvement social dans la rue et/ou dans les urnes, la première victoire est à construire dans les consciences. Rien n’est jamais ni perdu ni gagné ! Car seules les luttes menées peuvent être gagnées.

En 2020, on ne lâchait rien ! En 2021, dans la rue et dans les assemblées, nous brandirons le poing et nous gagnerons ! Car, depuis trop longtemps, « ils essayent de nous enterrer. Ils ne savent pas que nous sommes des graines », comme le dit le proverbe mexicain. Gageons que le printemps verra mûrir les fruits de la révolte et de l’émancipation !

L’équipe militante du SNUipp-FSU 72 vous souhaite pour 2021 une très bonne année de luttes et de conquêtes sociales pour une école et une société plus justes et plus égalitaires pour toutes et tous.

Notes

[1] Un ou une adelphe désigne les personnes nées de mêmes parents indistinctement de son genre ou sexe, le frère ou la sœur de quelqu’un.

Le terme adelphe est un équivalent au mot anglais sibling utilisé pour remplacer les mots spécifiques frère et sœur.

Plus inclusif, il permet d’inclure les personnes non binaires ne se reconnaissant pas dans la fraternité ou la sororité.

Adelphité est synonyme à la fois de fraternité et de sororité. Adelphie quant à lui est synonyme de fratrie ou de communauté, là encore sans référence au genre des membres.

En 2018 le Haut conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes (HCE) proposait neuf recommandations pour réviser la Constitution. Parmi elles, l’idée de remplacer la devise française « Liberté, Égalité, Fraternité » par « Liberté, Égalité, Adelphité ». Source :https://meufer.com/

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

ADRESSE : SNUipp-FSU 72, 29 Place d’Alger 72000, Le Mans Tel : 02 43 77 12 26 Fax : 02 43 23 33 73 Email : snuipp72