Retour accueil

Vous êtes actuellement : Sociétal   / CoronaVirus  


fontsizeup fontsizedown {id_article} impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

RISsemblement - mercredi 5 mai DSDEN - 14h

jeudi 29 avril 2021

PNG - 34.3 ko
RISsemblement - mercredi 5 mai DSDEN - 14h

Vous en avez marre des visios, des écrans et d’être isolé.e !
Vous en avez marre de voir les piliers de l’École Publique être dynamités par un Ministre saboteur et une hiérarchie complice...
Vous en avez marre du blabla sur les masques, sur les tests, sur la vaccination, sur les remplaçant.es...
Vous en avez marre des remerciements devant les télés mais des sales coups dès que les projecteurs sont éteints...

Vous n’êtes pas seul.es !

Partout dans les écoles, le ras-le-bol est à son comble tant la situation est gérée de façon chaotique et désordonnée... De plus, les visio montrent toute leur limite.

Face à tout cela, le SNUipp-FSU 72 le rappelle et le revendique. Le collectif, cela s’incarne et cela se vit, cela s’éprouve non pas en visio, mais par le corps et par le nombre.

Dans ce cadre, et évidemment, dans le respect des gestes barrières, le SNUipp-FSU 72 appelle toutes et tous les personnels à se rassembler le mercredi 5 mai, à 14h, devant la DSDEN.

ENSEMBLE, déconfinons nos colères, nos exaspérations, nos luttes, nos espoirs et partageons, échangeons, construisons, pour reprendre la main sur nos métiers et sur les mois de mai, de juin et sur la rentrée de septembre !

Nous vous proposons à la fois de venir pour interpeller publiquement le Ministre et sa représentante départementale quant à la gestion de la crise mais aussi pour participer à une RIS, en extérieur afin de construire ensemble les revendications tant pour cette fin d’année scolaire que pour la rentrée de septembre.

Une autre école est non seulement possible, mais indispensable. Elle ne pourra être mise en œuvre que par une rupture avec les politiques néolibérales et managériales qui s’abattent sur elle et dont Jean-Michel Blanquer est le chantre le plus décomplexé.

Nos écoles et la jeunesse, les parents d’élèves... Il s’agit bien d’un projet qui concerne notre rapport à la démocratie, à l’émancipation, à la mise en œuvre de l’égalité du droit à l’éducation. Tout cela ne pourra être amélioré, renforcé que par notre mobilisation.

Dans le cas contraire, les risques sanitaires, sociaux et sociétaux se paieront le prix fort. Et là encore, ni le gouvernement ni Jupiter n’en assumeront les conséquences, alors que nous, oui !

Nous le constatons chaque jour qui passe... Notamment dans le déferlement des propos racistes, des violences intra-familliales notamment en direction des femmes et des enfants. On le voit aussi à travers par exemple la tribune putschiste de 20 généraux dans « valeurs actuelles ».

L’extrême droite se nourrit de la désespérance, des inégalités et de l’absence de perspectives positives et émancipatrices.

Nous sommes une force considérable, pour peu que l’on s’en souvienne et que l’on y croit.
Nous sommes 3000 enseignant·es et enseignants et plus de 1000 AESH dans le seul 1er degré.

C’est dans ce cadre qu’il nous semble déterminant que chacune et chacun prenne ses responsabilités, prenne la mesure des enjeux... Le 1er mai est une date qui nous appartient. Elle est une opportunité de nous réunir, de nous faire entendre.

De même, nous vous proposons une modalité d’action et de réunion :

Dans le but à la fois de nous faire entendre sur les questions liées à l’école mais également de nous permettre de nous rassembler dans le respect des gestes barrières, nous vous proposons de participer à un RISsemblement, le mercredi 5 mai, à partir de 14h, devant la DSDEN.

  • vaccination de seulement 12% des personnels
  • masques
  • politique de tests aléatoires et inefficace
  • annulation des fermetures de classes et baisse des effectifs dans les classes
  • recrutement de personnels TITULAIRES
  • capteurs de CO2 dans les classes
  • arrêt des consignes sanitaires adressé au dernier moment
  • prise en compte de l’expertise de terrain et de la réalité des situations

Ce n’est pas de remerciements dont nous avons besoin, c’est d’une politique de santé publique comme d’une politique éducative qui met au centre des intérêts tout autres que ceux défendus par les actuel.les thuriféraires du ruissellement et d’un quoi qu’il en coûte reposant sur le sacrifice d’abord des plus fragiles et des services publics.

RISsemblons-nous pour faire entendre notre voix ! Celle d’une école publique ambitieuse et heureuse, d’une école publique égalitaire et émancipatrice !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

ADRESSE : SNUipp-FSU 72, 29 Place d’Alger 72000, Le Mans Tel : 02 43 77 12 26 Fax : 02 43 23 33 73 Email : snuipp72