Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carriere   / Mouvement départemental  


fontsizeup fontsizedown {id_article} impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

MOUVEMENT : injustices

mercredi 26 mai 2021

Les collègues anciennement adjoint.es devenu.es directrice/directeur ( ou directrice/directeur devenu.e adjoint.e) dans leur école ont eu la désagréable surprise de constater qu’elles et ils étaient pénalisé.es par ce changement de fonction. Les collègues demandant l’attribution des 800points pour handicap ou maladie grave subissent aussi l’arbitraire des décisions de l’administration...

Comment rendre la direction d’école encore moins attractive pour les collègues ?

En n’accordant pas pour le mouvement aux nouvelles directrices et nouveaux directeurs les points d’ancienneté de poste auxquels elles et ils ont droit !

En effet, pour la DSDEN 72, « les points sont attribués dans la mesure où vous auriez occupé le même poste depuis au moins 3 ans. Hors, être enseignant classe élémentaire ou classe maternelle et directeur ne sont pas les mêmes postes.
Vous ne pouvez, donc, pas prétendre à cette majoration ».

Comme l’écrit une collègue qui subit cette injustice : « Dans la même école depuis 14ans à titre définitif, j’ai accepté il y a trois ans de faire fonction de directrice, puis depuis 2 ans j’ai pris la direction à titre définitif.Je suis écœurée de constater que le fait d’avoir endossé la lourde responsabilité de directrice d’école me fait perdre le bénéfice de 14 années d’ancienneté dans mon école... et donc un nombre important de points (24 points)... »

Rappelons que la loi de transformation de la fonction publique votée en 2019 met fin aux compétences des CAPD en matière de mouvement des personnels et que le règlement du mouvement est à présent élaboré par la seule administration, niant ainsi l’expertise en cette matière des délégué.es du personnel élu.es, au mépris de la parité, de la transparence et de la démocratie.

Refus des 800 points handicap en contradiction de l’avis favorable de la médecin de prévention

Plusieurs collègues se sont vu refuser par la Directrice Académique les 800 points handicap et ce alors qu’ils et elles sont détenteurs.trices d’une RQTH et que la médecin de prévention avait émis un avis favorable au vu de leur dossier médical. Comble de la bienveillance, aucune information ni explication quant aux motivations de ce refus ne leur a été fournie, ils et elles ont simplement constaté l’absence des 800 points lors de la communication de leur barème initial ! Rappelons que la reconnaissance et l’inclusion des personnes porteuses de handicap est une priorité du ministère de l’éducation nationale !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

ADRESSE : SNUipp-FSU 72, 29 Place d’Alger 72000, Le Mans Tel : 02 43 77 12 26 Fax : 02 43 23 33 73 Email : snuipp72