Retour accueil

Vous êtes actuellement : Carriere   / Mouvement départemental  


fontsizeup fontsizedown {id_article} impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Mouvement 2021 - Les (in)conséquences de MVT1D

mercredi 16 juin 2021

Dans l’académie de Nantes, c’est le Recteur qui a imposé une « harmonisation » des règlements du mouvement. Le SNUipp-FSU 72 fait le point sur les conséquences très concrètes de la loi de la Transformation de la Fonction Publique simplement dans l’académie de Nantes

Depuis l’an dernier, soit le mouvement de mai/juin 2020, l’administration est seule maîtresse à bord...

Or, tel le capitaine du Titanic, le Recteur (et les DASEN) ont profondément modifié la trajectoire des règles du mouvement... Bilan, le naufrage se concrétise d’année en année, tout en empêchant toute possibilité de réparation des erreurs et de transparence dans les affectations.

Chaque enseignant.e se retrouve seul.e face à l’opacité de cette nouvelle procédure et sans les éléments d’information et de compréhension nécessaires puisque l’administration ne leur communique pas la signification des codes de priorité appliqués sur les vœux.

Il s’ensuit que les erreurs (auparavant repérées en amont par les représentants du personnel) ne sont plus corrigées avant les résultats, ce qui occasionne des injustices.

Retrouverez ici notre article daté du 26 mai 2021 pour plus d’explications à ce sujet.

Retour à 2021…

Depuis quelques jours, c’est le bazar dans le 85 et le 49…

En Vendée, les résultats sont tombés le lundi 7 juin. Voici ce que nous ont écrit nos collègues du 85 :
« Une collègue victime de fermeture avait 637 points (600 points de bonification fermeture + 37 points ancienneté sur poste et ANF). Elle vient de découvrir que les points de fermeture étaient appliqués sur la phase 1  : vœux précis et géographiques mais pas sur le vœu large.
C’est la douche froide : d’un poste d’adjointe sur le littoral nord, elle se retrouve affectée d’office comme directrice dans le sud Vendée ! »

Dans le Maine et Loire, les résultats qui devaient être publiés le 14 juin sont finalement reportés au 16 juin… Comme l’indique le SNUipp-FSU 49 : « Seule aux commandes, l’administration ne parvient toujours pas à respecter le calendrier qu’elle a elle-même établi... »

Aucune explication, aucun élément d’information. Dans l’autre sens, l’administration est bien peu compréhensible voire totalement fermée à tout report ou retard dans la transmission d’informations pourtant bien souvent… D’une utilité plus que douteuse…

« Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais ! » - Voilà l’adage du Recteur en droite ligne du Ministre qui lui aussi parle sans cesse de confiance et de bienveillance… On sait toutes et tous ce qu’il en est dans les faits !

Pour le 44, les résultats sont tombés le 14 juin…

Enfin, dans le 53, les résultats sont prévus pour le 16 juin… Mais là encore, aucune certitude à cette heure que les délais soient tenus.

Surtout, cette fameuse règle qui consiste à ne pas donner la bonification pour fermeture sur le vœu large…Qui a des conséquences bien concrètes et qui engendre injustice, iniquité et surtout, dégrade toujours plus nos conditions de travail.

Nous ne redirons jamais assez, c’est bien la loi de Transformation de la Fonction Publique (loi de saccage et de privatisation) qui permet à l’administration d’être seule décisionnaire dans l’opacité la plus complète.

En Sarthe, les résultats « tomberont » le 18 juin prochain.

Il ne tient qu’à nous toutes et tous d’œuvrer à la transparence en remplissant l’enquête mouvement du SNUipp-FSU…

Et de rappeler collectivement que nous voulons l’égalité de traitement, la transparence et des règles pour la profession construite par la profession.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

ADRESSE : SNUipp-FSU 72, 29 Place d’Alger 72000, Le Mans Tel : 02 43 77 12 26 Fax : 02 43 23 33 73 Email : snuipp72