Retour accueil

fontsizeup fontsizedown {id_article} impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

23 SEPTEMBRE APPEL intersyndical GREVE EDUCATION...

et préparons la mobilisation interprofessionnelle du 5 octobre !

mercredi 1er septembre 2021

PDF - 75.6 ko

Pour un plan d’urgence dans l’éducation pour les postes, les salaires, l’amélioration des conditions de travail Appel à se mobiliser dès la rentrée, à se mettre en grève le 23 septembre et à préparer la mobilisation interprofessionnelle

Word - 18.4 ko

Lettre aux parents grève 23 septembre

Lettre aux parents grève 23 septembre

Chers parents,

Alors que la crise sanitaire continue de sévir, mettant en lumière le besoin cruel de moyens pour l’école, le gouvernement reste sourd aux demandes et propositions des personnels des écoles.

Les élèves ont besoin d’un service public de qualité, d’une école adaptée pour tous et toutes, de professeur-es correctement formé-es et en nombre suffisant.

• Pour cela, il est nécessaire de recruter plus de personnels afin de faire baisser les effectifs dans toutes les classes, assurer tous les remplacements. Il est nécessaire aussi de recruter des enseignant-es RASED et des psychologues pour assurer le suivi de tous les élèves en besoin ;

• Pour cela il est nécessaire de recruter des AESH afin d’accompagner tous les élèves en situation de handicap ;

• Pour cela, il est nécessaire que le métier de professeur redevienne attractif et que celui des AESH soit enfin reconnu. Cela passe par une plus juste reconnaissance et une hausse des salaires. Les salaires des AESH sont le plus souvent en-dessous du seuil de pauvreté et les enseignant-es restent bien moins rémunéré-es que leurs collègues européens, ce qui explique en partie la baisse du nombre de candidat-es et l’augmentation des postes vacants aux concours de recrutement.

Cette rentrée est marquée une fois de plus par le manque d’anticipation et le flou sur la ligne à tenir face à l’épidémie et ses conséquences. Nous attendons des mesures sanitaires pour limiter la propagation du virus et garantir la sécurité dans les écoles.

Le plan d’urgence pour l’école que nous continuons à défendre depuis des mois aurait pu permettre de réduire les inégalités scolaires, encore accentuées par la crise, d’améliorer les conditions d’apprentissages pour tous les élèves et de permettre aux élèves en situation de handicap de pouvoir suivre une scolarité avec l’aide nécessaire à laquelle ils et elles ont droit.

Nous attendons du ministre qu’il s’engage dans l’amélioration du fonctionnement de l’école et qu’il apporte des garanties pour la réussite de tous les élèves.

C’est pourquoi nous serons en grève le jeudi 23 septembre et comptons sur votre plein soutien.

Pour un plan d’urgence dans l’éducation, pour les postes, les salaires, l’amélioration des conditions de travail.

Appel à se mobiliser dès la rentrée, à se mettre en grève le 23 septembre et à préparer la mobilisation interprofessionnelle.

L’École a été soumise à rude épreuve et les personnels ont terminé l’année dans un état de fatigue rarement atteint.

La rentrée 2021 est de nouveau marquée par le manque d’anticipation et la confusion de la politique suivie face à la poursuite de la crise sanitaire.

Par ailleurs, alors que cette rentrée aurait nécessité la mise en place d’un plan d’urgence et la création massive de postes pour l’éducation dans un contexte qui a rendu plus compliquée la progression des apprentissages, le ministère poursuit une politique qui va à rebours des besoins du service public :

  • refus de créer un collectif budgétaire pour la création de postes d’enseignant.es, de CPE, AED, AESH, de PsyEN, de RASED, de personnels administratifs, techniques, santé et sociaux dans les écoles, les établissements et les services pour répondre aux besoins et annuler les suppressions de postes notamment dans le 2d degré où le déploiement d’heures supplémentaires est une réponse inadaptée
  • publication de la circulaire de rentrée sans qu’aucune concertation préalable n’ait été organisée.

De plus, son contenu relève davantage de la promotion de la politique ministérielle.

Encore une fois, le ministre est dans le déni de réalité en refusant de prendre les mesures nécessaires.

Cette absence d’anticipation et de prise de décisions est irresponsable au regard des enjeux de gestion et de sortie de crise.

Les annonces du Grenelle ont confirmé qu’il n’y aurait pas de loi de programmation pluriannuelle.

Un renoncement de plus qui ne répond pas aux attentes salariales des personnels et en exclut la majorité. Au-delà de la deuxième tranche de la prime d’attractivité, très insuffisante pour rattraper les retards, il est bien difficile de voir de quelconques perspectives de revalorisation pour les années à venir.

Il est urgent d’augmenter les salaires de tous les personnels.

Nos organisations dénoncent l’ensemble de ces mesures qui tournent le dos à la priorité à l’éducation et cherchent à transformer en profondeur les métiers dans le sens de contraintes supplémentaires sur les personnels : projet de création d’un emploi fonctionnel de directeur d’école et de hiérarchies intermédiaires, pilotage par l’évaluation. Nous ne pouvons accepter de tels reculs.

Nos organisations refusent la généralisation du contrôle continu et demandent le rétablissement du baccalauréat national pour la session 2022, avec des épreuves nationales, terminales et anonymes.

Nos organisations appellent la profession à se mobiliser dès la prérentrée afin d’exiger un plan d’urgence pour le service public d’Education. Notre École ne peut fonctionner sans moyens supplémentaires et sans personnels revalorisés et reconnus dans leurs expertises professionnelles.

Elles appellent les personnels à se réunir dès les premiers jours de la rentrée, y compris avec les parents d’élèves, pour lister les revendications et organiser les mobilisations nécessaires.

Nos organisations soutiendront toutes ces actions qui doivent permettre de préparer une action nationale d’ampleur.

Elles appellent les personnels à la grève le 23 septembre.

Elles appelleront à poursuivre ces actions, en particulier dans le cadre d’une mobilisation interprofessionnelle qui se déroulera le 5 octobre prochaine.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

ADRESSE : SNUipp-FSU 72, 29 Place d’Alger 72000, Le Mans Tel : 02 43 77 12 26 Fax : 02 43 23 33 73 Email : snuipp72