Retour accueil

Vous êtes actuellement : Métier   / Bilan de Blanquer  


fontsizeup fontsizedown {id_article} impression envoyer l'article par mail envoyer par mail

Rentrée 2022 – Agir avant que la catastrophe n’arrive !

jeudi 2 juin 2022

 Rentrée 2022 – Agir avant que la catastrophe n’arrive !

Le 13 janvier dernier, partout en France, les personnels de l’Éducation Nationale s’étaient massivement mobilisé·es et mis en grève pour dénoncer la gestion calamiteuse de la crise sanitaire. Depuis, qu’est-ce qui a été fait pour améliorer la situation dans les écoles ? RIEN !

Depuis des mois et des mois, la situation du remplacement est catastrophique. En Sarthe comme partout en France, encore actuellement, pas moins de 50 classes du 1er degré chaque jour n’ont pas de remplaçant·es.

Depuis des mois et des années, la situation des AESH ne fait qu’empirer… Aux salaires sous le seuil de pauvreté et aux temps partiel imposés se surajoutent le suivi de plusieurs élèves/école par jour (PIAL) sans prise en charge des frais de déplacement.

Depuis des mois et des années, ce sont des directrices et directeurs d’école qui sont submergées par des tâches bureaucratiques, chronophages à l’utilité douteuse. (tableaux en tous genres et indicateurs en pagaille, applications qui se multiplient sans réflexion ni concertation).

Depuis 15 années et notamment les 5 dernières, les personnels de l’Éducation Nationale sont méprisé·es, maltraité·es, sous payé·es et surchargé·es de missions, protocoles, évaluations, parcours.

Cette situation est le résultat d’un choix politique clair : casser l’École publique.

 Faire un pas de côté et observer un autre service public

Services d’urgences submergés. Blocs opératoires fermé·es. Patient·es non pris en charge. Personnels soignant·es épuisé·es : l’Hôpital public s’écroule sous nos yeux.

Cette situation intenable est le résultat d’une politique du chiffre (T2A), de la recherche effrénée du coût moindre notamment pour ce qui concerne les salaires.

Cette situation intenable conduit à ne plus soigner, mais à gérer la pénurie, à faire quand même, mais à faire mal, dans tous les sens du terme.

La situation de l’École suit la même trajectoire, car la politique imposée est la même.

En témoigne les JOB dating à Versailles et bientôt à Amiens : des milliers et milliers de postes d’enseignant.es et proposés à des personnes non qualifié·es, non formé·es, mal payés et sans statut.

Sans changement dans la conduite des politiques publiques, les mêmes causes/causent produiront les mêmes effets.

Le 7 juin et après, le SNUipp-FSU 72 appelle toutes et tous les personnels à se mobiliser, à agir pour que cesse la casse d’un droit fondamental : celui de l’Éducation.

 Annonces de Macron - jeudi 2 juin

En visite jeudi à Marseille dans une école « laboratoire » testant une expérimentation pédagogique contestée par les syndicats d’enseignants, E. Macron , a déclaré que l’ambition au cours des prochains mois était d’étendre cette approche « partout sur le territoire ».

« Notre ambition, avec monsieur le ministre [de l’éducation nationale, Pap Ndiaye], c’est ensuite, dans les prochains mois, de pouvoir généraliser cette approche », qui consiste à mettre des moyens tout en donnant aussi « plus de liberté pédagogique aux enseignants », a expliqué M. Macron.

Voilà, la catastrophe qui arrive va être amplifiée comme jamais par la déstructuration de l’Éducation Nationale en une myriade de fonctionnements locaux dépendant du bon vouloir des pouvoirs locaux.

L’École « laboratoire » d’E. Macron, son École du futur, on en voit la logique de fonctionnement avec l’Hôpital public ou l’Université !

« L’autonomie » des établissements, c’est le désengagement de l’État, c’est la concurrence acharnée qui appauvrit le secteur public et qui engraisse le privé.

Mardi 7 juin, y’a grève !!! - Dépôt de préavis de grève possible jusqu’à jeudi 2 juin MINUIT.

Toutes les infos avec la déclaration d’intention à remplir et à envoyer par ici

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

ADRESSE : SNUipp-FSU 72, 29 Place d’Alger 72000, Le Mans Tel : 02 43 77 12 26 Fax : 02 43 23 33 73 Email : snuipp72