SNUipp-FSU de la Sarthe
https://72.snuipp.fr/spip.php?article6048
Journée de mobilisation AESH le 5 avril
vendredi, 25 mars 2022
/ Julien Cristofoli

Info sur le rassemblement et la manifestation :

  • 11h - 12 h - Préfecture - Le Mans (Assemblée Générale, Témoignages d’AESH sur les conditions de travail, propositions d’actions...)
  • 12h - 13h - République - Le Mans (Interpellation publique et tractage « job dating » : « Devenez AESH - Le métier de vos rêves... Sous le seuil de pauvreté ! »
  • 13h - 14h - Maison de la Citoyenneté - Le Mans (Sous la place des comtes du Maine si pluie soit ext. si beau temps) - Repas partagé (chacune apporte son repas... Covid oblige.)
  • 14h - 15h - Maison de la Citoyenneté - Le Mans (Sous la place des comtes du Maine) Conférence de presse + Atelier collectif => Le métier d’AESH tel qu’on le voudrait ! (formation, missions, salaires, conditions de travail, statuts, affectation...)

Après deux journées de grève, l’intersyndicale nationale appelle à une nouvelle journée de grève et de mobilisations le mardi 5 avril pour continuer à peser sur la prise en compte de la précarité des AESH et des conditions indignes dans lesquelles elles et ils sont maintenu·es.

Les AESH sont toujours dans une précarité imposée par des temps incomplets, et un salaire insuffisant et indigne, et sont également victimes de la dégradation de leurs conditions de travail avec les PIAL.

Malgré deux journées de grève, les 19 octobre et 27 janvier, le ministère reste sourd à leurs revendications : augmentation des rémunérations, possibilité de travailler à temps complet, création d’un véritable statut de la Fonction publique et suppression des PIAL.

Cette journée, située la semaine du premier tour des élections présidentielles, est pour l’intersyndicale l’occasion d’attirer une nouvelle fois l’attention sur la nécessité de sortir de l’impasse dans laquelle se trouvent les AESH et sur l’urgence à engager des mesures pour leur avenir.

Actrices et acteurs essentiel·les de l’école inclusive, les AESH doivent enfin avoir la reconnaissance professionnelle et salariale qui leur est due.

Il faut donc que l’ensemble de la communauté éducative continue à se mobiliser pour que leurs revendications soient enfin satisfaites.

Dossier Spécial AESH

Appel intersyndical pour le 5 avril